Home   /   Nouvelles   /   Stuart Gregory : le précédent président de la Cast Metals Federation a délivré une conclusion positive lors de ses adieux, malgré la Covid

Stuart Gregory : le précédent président de la Cast Metals Federation a délivré une conclusion positive lors de ses adieux, malgré la Covid

Ce mois-ci, le directeur général de PETROFER UK et membre du comité exécutif de PETROFER Group Stuart Gregory a prononcé un discours qui marque la fin de son mandat de président de la Cast Metals Federation du Royaume-Uni. Il a été élu à ce poste en 2019.

La Cast Metals Federation travaille avec des entreprises et des parties prenantes afin de favoriser le progrès et l’innovation au sein de l’industrie de la fonderie britannique. Son ambition est de susciter les bonnes pratiques et de représenter l’industrie de la fonderie britannique au niveau mondial.

Peu après que Stuart Gregory ait pris ce poste, la pandémie de Covid a frappé le monde entier. Aussi, lui et de nombreuses autres personnes ont dû faire face à des défis absolument inédits. En cela, son mandat a énormément différé de celui du président différent. Stuart Gregory a souligné que les réunions virtuelles, Teams et Zoom ont constitué une véritable chance, que ces outils font désormais partie intégrante de la vie quotidienne normale et qu’ils l’ont considérablement aidé à remplir sa mission.

Cependant, considérant la pandémie, il a aussi rappelé les conséquences terribles des deux dernières années. Il a demandé à ce que l’on ait une pensée pour les membres des familles, les amis et les collègues décédés durant cette terrible période, ainsi que pour les membres décédés de la CMF.

Il a de nouveau mentionné les défis que l’industrie a affronté au cours des dernières années, outre la Covid, ainsi que les perspectives futures :

« Nous constatons de nombreuses pénuries de matières premières, une augmentation des prix de l’énergie, des transports, des emballages et des matériaux, ainsi que d’innombrables postes vacants qui constituent de nouveaux défis. En outre, au cours des deux dernières années, le secteur a dû composer avec le Brexit et les complications réglementaires, législatives ou administratives qui en ont résulté. Ainsi qu’avec les nouvelles exigences de la législation environnementale, dédiées à l’avènement d’un futur « plus vert » dont nous avons désespérément besoin.

C’est sans évoquer la pénurie de puces et l’essor des véhicules électriques, qui changera à tout jamais notre monde et les marchés.

Eh bien, voici une période pleine de défis pour tous ceux qui travaillent dans le secteur de la fonderie !

Malgré toutes ces influences négatives, le secteur n’est dépourvu ni d’optimisme ni d’une attitude positive, et il espère bien surmonter l’adversité. Les nouvelles technologies, les nouveaux marchés, matériaux et investissements ne manquent pas, et il faut se saisir de ces opportunités. »

En tant que groupe d’entreprises, nous félicitons Stuart Gregory d’avoir rempli avec succès sa mission à ce poste si important. Même en période de crise il a toujours su garder la tête froide et soutenir efficacement une industrie essentielle.

Haut de